L’heure est venue de changer de stratégie

En l’état actuel de la situation et vu la confusion généralisée, la France est devenue totalement irréconciliable et la fracture sociale (et même sociétale) est absolument inextricable.
 
De cette fracture béante, d’inombrables facteurs en sont la cause :
Un laisser-faire de chacun depuis des décennies,
Des faiseurs d’opinions véreux,
Une propagande télévisuelle et médiatique vers toujours plus de médiocrité intellectuelle,
Une prise de contrôle totale de la sphère financière sur tout ce qui vit et bouge,
Une irresponsabilité maladive de tous ceux qui devraient pourtant montrer l’exemple,
Une corruption paroxystique,
Une traîtrise de nos représentants qui n’ont aucun compte à nous rendre,
Etc,etc …
 
La liste des facteurs s’étend à l’infini.
 
Mais avant toute chose, la responsabilité de cette irréconciliabilité en revient indéniablement à tous ceux qui auraient dû être ou se prétendaient Gardiens du Savoir Vivre Ensemble.
C’est aussi bien évidemment le Culte du Veau d’Or qui a emmené toutes les communautés humaines à leur faillite.
Tous les esprits ont été corrompus par ce culte maléfique.
 
Pour ce qui concerne la France, il y a un constat sans aucun appel et sans débat possible :
– La Ve république est morte mais tout le monde continue de faire comme si de rien n’était. Et la république est au bord de l’implosion.
– Le pays est pris en otage par des sociétés secrètes dont principalement le CRIJF et la Franc-maçonnerie, tous deux inféodés à des puissances encore plus puissantes et nuisibles qui contrôlent tout le système philosophique et idéologique mondial.
– Le triste personnage qui a été placé par l’oligarchie mondiale à la tête de notre pays est un véritable psychopathe extrêmement malsain. Avec un tel individu qui se prétend président de la république Française, nous avons toute sa cohorte de fous dangereux qui ont verouillé l’ensemble de nos institutions qui sont elles-mêmes tenues d’une main de fer par l’ensemble des loges franc-maçonnes, qui elles-mêmes sont les larbines du CRIJF auquel elles ont toutes fait allégeance.
 
Dans de telles conditions, il était prévisible dès la fausse investiture du petit roitelet que le pays allait être en peu de temps en proie aux pires maux, aux pires exactions et aux pires manipulations institutionnelles.
Nous étions un certain nombre à en avoir pris conscience, médusés et impuissants, lors de la cérémonie du 7 mai 2017 devant la grande pyramide du Louvre, dont la symbolique extrêmement puissante nous avait laissé présager ce qui allait advenir et dont nous sommes désormais tous les témoins.
 
Le monde entier est en train de s’embraser, secoué de toutes parts par des séismes multiples, qu’ils soient naturels ou humains.
La raison, comme nous ne nous lassons pas de le répéter, c’est que l’humanité est à la croisée des chemin. Et sur cette croisée des chemins, la France a un rôle spirituel éminent à jouer. Car comme chacun le sait, l’avenir ne pourra qu’être spirituel ou alors il ne sera pas.
Or, la France, de par sa position dans cette croisée des chemins, et pour ceux qui dirigent le monde secrètement, doit être détruite avant toute chose. Car une fois la France détruite, la voie sera libre pour eux pour mettre en place leur Nouvel Ordre Mondial qu’ils ont préparé depuis des siècles avec comme principale conséquence, un contrôle total sur le vivant.
Du moins c’est ce qu’ils éspéraient …
Car même si la France est au bord de l’effondrement et du chaos, de multiples facteurs nous montrent que les plans du Nouvel Ordre Mondial qu’ils avaient espérés se délitent jour après jour.
En effet, tout le système financier est en faillite, tout le système pédo-criminel mondial est mis à jour, le sionisme mondial a été démasqué et c’est pourquoi Israël est en proie à des luttes instestines et tous les systèmes politiques basés sur l’idéologie républicaine sont en faillite morale et idéologique.
Ils n’ont plus par conséquent et désormais que la force brutale pour se maintenir. Tout comme ils ont créé toutes  les républiques dans des bains de sang.
C’est la seule cartouche qu’il leur reste, face à une humanité écoeurée, humiliée en permanence mais déterminée à éradiquer la gangrène qui la ronge.
Pour l’instant l’humanité, jusqu’alors pacifique, n’a rien pu faire contre un tel déchainement de violence et de barbarie à son encontre.
L’insurrection, la vraie,  est devenue inévitable. Partout ! Dans chaque pays de la planète. Les peuples opprimés n’ont plus d’autre alternative que de se soulever et d’être partout solidaires.
Car il s’agit ni plu ni moins que de la survie de l’humanité toute entière.
 
Pour survivre face à des armes, il faut des armes.
Pour survivre, l’humanité doit se battre d’égal à égal avec ses oppresseurs. Tous les peuples indigènes en savent quelque chose et en sont témoins dans leur chaire …
Nous sommes désormais tous conscients :
Face un tel déchaînemant des violences institutionnelles, qu’elles soient physiques, psychologiques, financières ou bien encore qu’elles s’attaquent systématiquement au bien commun, nous ne pouvons plus nous permettre de rester pacifiques.
 
C’est pourquoi la 1ère date anniversaire du 16 novembre 2019 du mouvement des Gilets Jaunes, doit marquer un tournant majeur dans notre lutte pour sauver notre pays. Car nous voyons bien que malgré une mobilisation massive et courageuse depuis un an, aucune avancée tangible n’a eu lieu au niveau politique, au niveau de nos institutions totalement vérolées. Ce qui signifie que les méthodes employées ne sont pas les bonnes. A compter de ce jour, le mouvement doit se structurer s’il veut faire front ordonné.
 
De plus, en une année, le mouvement a été totalement infiltré par des proxys auxquels le mouvement avait réussi un certain temps à faire barrage.
L’organisation et les différentes stratégies à employer doivent être totalement revues et changées.
Il n’y a strictement rien à négocier avec nos oppresseurs et il est impératif que nous montions le ton.
Nous ne pourrons pas déloger ceux qui nous terrorisent la fleur au fusil.
Même si nous répugnions à toute violence, nous devons maintenant répondre à la violence sans état d’âme. Car nous voyons bien qu’il n’y a plus d’autre alternative. Nous devons leur mettre une pression maximum.
Parce qu’il est évident que eux n’ont strictement aucun état d’âme et aucun scrupule à mettre le monde à feu et à sang.
 
A l’heure qu’il est, même si certains n’ont toujours pas compris ces enjeux, la plupart sont conscients que la situation est explosive, malgré un confort encore ostensible pour certains. Plus personne n’est à l’abris du chaos qui s’en vient et trop vivent déjà dans des conditions précaires qui ne sont plus tolérables. Plus personne n’est à l’abris de se retrouver sans rien du jour au lendemain, alors que l’humanité n’a jamais créé autant de richesses et que la terre offre à chacun de quoi pouvoir vivre dignement.
 
C’est pourquoi, à compter de ce jour, le 17 novembre 2019, les français révoltés par cette situation et déterminés à recouvrer leur dignité et leur souveraineté, doivent s’organiser coûte que coûte, par tous les moyens possibles et nécessaires, pour renverser la république félone.
Tous les traîtres doivent être mis hors d’état de nuire.
 
Fini de tergiverser ! Fini d’attendre que tout le monde soit prêt !
 
Le Pouvoir au Peuple, le Pouvoir par le peuple.

La chute de la Ve république ?

Ce nouveau rebondissement de l’affaire Benalla, d’une extrême gravité et qui démontre les dérives absolues au coeur même de nos institutions et de la présidence, risque bien de sonner (enfin) l’halalli de cette Ve république totalement vérolée.
Si cela ne suffit toujours pas à la faire imploser, nous avons du mouron à nous faire …

Elle démontre en outre, sans plus aucun droit au doute, et ce depuis Georges Pompidou, premier successeur du général De Gaulle, que la république est entre les mains d’une mafia, de fous dangereux et que le peuple français n’est plus en sécurité.

Lire plus

Abolition de la Constitution Française du 4 octobre 1958

Le texte ci-dessous doit amener tous les français à refuser la situation illégale et illégitime des institutions de notre pays. Depuis le 1er janvier 2017, la France n’est plus un Etat de Droit.

En effet, le lundi 5 décembre 2016, Manuel Valls alors 1er ministre a décreté la création de l’inspection générale de la Justice plaçant l’autorité judiciaire, l’un des trois fondements de la République (avec le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif) sous le contrôle direct du ministre de la justice et donc sous le contrôle du pouvoir exécutif.

Lire plus

La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 Versus la Déclaration des Droits et des Devoirs des Etres Humains du 7 octobre 2017

Cette déclaration constitue une nouvelle approche concernant les Droits imprescriptibles et inaliénables des peuples Souverains. En effet, cette déclaration repose elle-même sur une devise profondément remaniée qui est :

« Liberté – Équité – Solidarité – Responsabilité - Émancipation »

Lire plus

La Démocratie trahie et anéantie par la République

Article 89 de la constitution de 1958

« L'initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République sur proposition du Premier ministre et aux membres du Parlement. Le projet ou la proposition de révision doit être examiné dans les conditions de délai fixées au troisième alinéa de l'article 42 et voté par les deux assemblées en termes identiques. La révision est définitive après avoir été approuvée par référendum. Toutefois, le projet de révision n'est pas présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de le soumettre au Parlement convoqué en Congrès ; dans ce cas, le projet de révision n'est approuvé que s'il réunit la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés. Le bureau du Congrès est celui de l'Assemblée nationale. Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu'il est porté atteinte à l'intégrité du territoire. La forme républicaine du Gouvernement ne peut faire l'objet d'une révision. »

Pour voir l'article 89 sur Légifrance : Cliquez Ici

Lire plus

Des Tas d’Urgences

Horreur, frayeur et contrôle des masses

Depuis le 5 décembre 2016, via le décret n°2016-1675, la situation politique française a été bouleversée. En effet, par ce décret, le 1er ministre démissionnaire Manuel Valls s’est octroyé le droit de faire fusionner les pouvoirs exécutifs, judiciaires et législatifs.

Lire plus

ALERTE GÉNÉRALE !

Bip... ... bip... Alerte générale. COUP d’État en cours. Futur attentat en vue ? Ceci afin de suspendre les prochaines élections présidentielles ?

ALERTE INFO - Centralisation TOTALE de tous les POUVOIRS !!!

Par décret du 1er Ministre démissionnaire, M. Manuel Valls, la justice passe aux mains exclusives de l’exécutif !

Ceci est une violation directe, brutale et inadmissible de la Constitution de la République et de la Déclaration des Droits de l'Homme.

Lire plus