La chute de la Ve république ?

Ce nouveau rebondissement de l’affaire Benalla, d’une extrême gravité et qui démontre les dérives absolues au coeur même de nos institutions et de la présidence, risque bien de sonner (enfin) l’halalli de cette Ve république totalement vérolée.
Si cela ne suffit toujours pas à la faire imploser, nous avons du mouron à nous faire …

Elle démontre en outre, sans plus aucun droit au doute, et ce depuis Georges Pompidou, premier successeur du général De Gaulle, que la république est entre les mains d’une mafia, de fous dangereux et que le peuple français n’est plus en sécurité.

Lire plus

Abolition de la Constitution Française du 4 octobre 1958

Le texte ci-dessous doit amener tous les français à refuser la situation illégale et illégitime des institutions de notre pays. Depuis le 1er janvier 2017, la France n’est plus un Etat de Droit.

En effet, le lundi 5 décembre 2016, Manuel Valls alors 1er ministre a décreté la création de l’inspection générale de la Justice plaçant l’autorité judiciaire, l’un des trois fondements de la République (avec le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif) sous le contrôle direct du ministre de la justice et donc sous le contrôle du pouvoir exécutif.

Lire plus

La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 Versus la Déclaration des Droits et des Devoirs des Etres Humains du 7 octobre 2017

Cette déclaration constitue une nouvelle approche concernant les Droits imprescriptibles et inaliénables des peuples Souverains. En effet, cette déclaration repose elle-même sur une devise profondément remaniée qui est :

« Liberté – Équité – Solidarité – Responsabilité - Émancipation »

Lire plus

La Démocratie trahie et anéantie par la République

Article 89 de la constitution de 1958

« L'initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République sur proposition du Premier ministre et aux membres du Parlement. Le projet ou la proposition de révision doit être examiné dans les conditions de délai fixées au troisième alinéa de l'article 42 et voté par les deux assemblées en termes identiques. La révision est définitive après avoir été approuvée par référendum. Toutefois, le projet de révision n'est pas présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de le soumettre au Parlement convoqué en Congrès ; dans ce cas, le projet de révision n'est approuvé que s'il réunit la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés. Le bureau du Congrès est celui de l'Assemblée nationale. Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu'il est porté atteinte à l'intégrité du territoire. La forme républicaine du Gouvernement ne peut faire l'objet d'une révision. »

Pour voir l'article 89 sur Légifrance : Cliquez Ici

Lire plus

Des Tas d’Urgences

Horreur, frayeur et contrôle des masses

Depuis le 5 décembre 2016, via le décret n°2016-1675, la situation politique française a été bouleversée. En effet, par ce décret, le 1er ministre démissionnaire Manuel Valls s’est octroyé le droit de faire fusionner les pouvoirs exécutifs, judiciaires et législatifs.

Lire plus

ALERTE GÉNÉRALE !

Bip... ... bip... Alerte générale. COUP d’État en cours. Futur attentat en vue ? Ceci afin de suspendre les prochaines élections présidentielles ?

ALERTE INFO - Centralisation TOTALE de tous les POUVOIRS !!!

Par décret du 1er Ministre démissionnaire, M. Manuel Valls, la justice passe aux mains exclusives de l’exécutif !

Ceci est une violation directe, brutale et inadmissible de la Constitution de la République et de la Déclaration des Droits de l'Homme.

Lire plus