Dictature, nous sommes tous responsables !

image_pdfimage_print

Tous ceux qui sont conscients que la France n’a plus de Constitution mais qui continuent de jouer le jeu de ces institutions fantômes et fantoches sont responsables et désormais considérés quelques soient leur niveau social comme complices du chaos qui s’est emparé de notre pays.

Tous ceux qui continuent de relayer à longueur de journées, sur les réseaux sociaux et sur tous les supports médiatiques cette insoutenable fiction mortifère sont également responsables et complices de la situation.

Tous ceux qui sont conscients que sans constitution nous ne sommes plus dans un état de Droit et que par conséquent plus aucune règle du droit ne peut plus s’appliquer et que donc plus aucune loi n’est opposable à qui que ce soit, mais qui continuent d’employer le Droit pour faire valoir leurs revendications, aussi légitimes soient-elles, sont responsables et complices de cette affabulation collective.

Car en l’absence de Constitution, il n’y a plus d’Etat, donc plus de président de la république, plus de gouvernement, plus d’assemblée nationale, plus de sénat. Il n’y a plus aucune institution qui soit légale et légitime et il n’y a donc plus aucune autorité publique. Il ne peut donc plus y avoir de tribunaux ni de juges qui rendent la justice républicaine.

Cette hypnose collective que tout le monde nourrit, consciemment ou inconsciemment,  est alors en train de se transformer inexorablement en hystérie collective. C’est la fâcheuse conséquence logique en matière de psychologie, qu’elle soit individuelle ou collective.

La seule alternative qui nous est offerte est de proclamer une constitution de transition qui entérinera l’abolition de la Ve république qui est le seul préalable possible à une refonte totale de l’organisation de nos pouvoirs publics.

Le Phoenix Français travaille d’arrache-pied avec différents groupes de travaux afin de proposer à l’ensemble du peuple français un mode opératoire qui nous permettra à tous d’organiser notre collectivité nationale où la souveraineté du peuple sera garantie en permanence et où la conservation des droits naturels et de la dignité de chacun seront la préoccupation majeure de notre organisation collective.

 

Le Phoenix Français